Ce qu’il faut retenir de la Loi de Financement de la Sécurité sociale 2022

La Loi de Financement de la Sécurité sociale (LFSS) a été publiée au Journal officiel n°299 le 24 décembre 2021. Vous trouverez dans cet article un résumé de ce qu’elle contient et de ses impacts sur le monde hospitalier.

Tout d’abord, la LFSS prévoit un déficit de 20,4 milliards d’euros en 2022, contre 33,5 milliards en 2021. Celle-ci prévoit également une réduction des dépenses liées à la COVID-19, plus particulièrement de l’achat de tests et de vaccins. Par rapport à 2021, les branches familles et accidents du travail seront certainement excédentaires, alors que les branches maladie, vieillesse et autonomie seront, elles, moins déficitaires en 2022 qu’en 2021.

Ce qui va changer pour les hôpitaux : 

Parmi les engagements du Ségur de la Santé, le salaire des personnels soignants hospitaliers (catégorie C, sage-femmes) se verra augmenter de 183€ net par mois. Les hôpitaux auront également plus de facilité à se faire rembourser des médicaments onéreux et des dispositifs médicaux.

Parmi les autres mesures votées, nous retrouverons également :

Le remboursement de la contraception pour toutes les femmes, prolongé jusqu’à leur 25 ans (contre 18 ans actuellement),

La prise en charge, par l’assurance maladie d’un entretien postnatal précoce obligatoire à partir de juillet 2022,

Un accès simplifié à la complémentaire santé solidaire pour les personnes qui bénéficient du RSA(1) ou du minimum vieillesse,

La possibilité pour les orthoptistes de réaliser des bilans visuels simples et de prescrire des lunettes ou des lentilles pour corrections faibles sans ordonnance,

Le remboursement des consultations chez un psychologue sur ordonnance d’un médecin, pour toute personne à partir de 3 ans.

Un accès direct aux kinésithérapeutes et aux orthophonistes exerçant dans des structures de soins coordonnés, expérimenté au début dans 6 départements,

Le remboursement du dépistage du VIH sans ordonnance,

La prise en charge, par l’assurance maladie, de la télésurveillance médicale,

Une facturation du passage aux urgences (19,61€) si la venue n’est pas suivie d’une hospitalisation. Ce montant ne sera pas remboursé par l’Assurance maladie, mais pourra être remboursé par la complémentaire santé.

 

Un nouveau plancher national de 22 euros par heure a été mis en place pour les services d’aides à domicile.

Enfin, nous pourrons également trouver une augmentation du nombre d’aides-soignants dans les EHPAD.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à cliquer ici.

 

[1]RSA : Revenu de Solidarité Active