C’est officiel l’APPA devient partenaire de l’ANJMIR


Composée de 400 internes de la spécialité MIR, et d’une centaine de Jeunes Médecins de moins de 40 ans (assistants, chefs de cliniques, PH et universitaire), l’ANJMIR – Association Nationale des Jeunes Médecins Intensivistes Réanimateurs – a pour but d’encourager les futurs médecins à choisir cette spécialité.


Souhaitant créer un véritable réseau d’entraide, l’ANJMIR vise à rassembler et aider les intensivistes réanimateurs dans la mise en place de leurs projets, en leur fournissant un appui, des conseils et un soutien de la communauté.

L’APPA a conscience des difficultés auxquelles les internes sont confrontés quotidiennement. C’est pour cette raison que l’ANJMIR s’est tournée vers l’APPA pour les sensibiliser sur les risques psychosociaux.

Ce partenariat exclusif va œuvrer pour la prévention du mal-être physique et mental. Celui-ci étant de plus en plus présent chez les jeunes médecins. 

Dans ce but, l’APPA et l’ANJMIR vont prochainement réaliser des webinaires sur des thématiques liées à la santé des médecins.

L’APPA se chargera également d’accompagner et de soutenir l’ANJMIR sur les congrès où elle sera représentée.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rendre sur ce lien.

Les autres partenaires de l’APPA : cliquez ici.

Découvrez les ateliers « eJades »


Internes, médecins, pharmaciens : en cette période compliquée, pensez à prendre du temps pour vous !


Les eJades sont des ateliers en ligne dédiés à la prévention dans le domaine de la santé.

Au total ce sont plus de 30 thématiques qui vous sont proposées, parmi lesquelles :

  • La gestion du stress,
  • Sommeil,
  • Hypnose et méditation,
  • Management et leadership.

Autre bonne nouvelle, la participation à ces ateliers est entièrement gratuite.

Si vous avez raté les thématiques de janvier, il est encore temps de vous rattraper !

Pour vous inscrire, rien de plus simple : rendez-vous directement sur le site de l’association SPS et choisissez l’atelier auquel vous souhaitez participer.

ASSOCIATION SPS : RESULTATS DE L’UTILISATION DE LA PLATEFORME DURANT LA PERIODE DE CONFINEMENT


Durant le confinement, l’APPA s’est rapprochée de l’association SPS afin de mettre en avant son dispositif d’aide aux professionnels de santé.


Pour rappel, l’association vient en aide aux soignants en souffrance au travail et agit en prévention pour le mieux-être.

Elle réalise également des enquêtes, met en œuvre des actions et développe des outils innovants pour améliorer la qualité de vie des professionnels en santé, prévenir et protéger leur santé, optimiser leur activité et la prise en charge des patients.

Pour découvrir l’intégralité de leurs actions, cliquez sur ce lien.

Le déconfinement ayant eu lieu, l’APPA a décidé de mettre en avant le bilan des actions que l’association SPS a entrepris depuis le début de la crise sanitaire, plus précisément le 23 mars.

Bilan de la campagne Association SPS – chiffres clés

Caractéristiques des appels :

  • 3 244 appels traités,
  • Plus de 60 appels par jour,
  • Durée moyenne de 24 minutes,
  • 1/3 des appels sont passés la nuit (16%) ou le dimanche,
  • 100% des appels concernent les répercussions de la crise sur les professionnels de santé.

Caractéristiques de la cible – qui sont les appelants ?

  • 71% sont des femmes,
  • 84% sont des salariés,
  • 70% sont issus du secteur paramédical,
  • 58% sont issus du secteur sanitaire,
  • 10% travaillent dans le secteur du médico-social,
  • 35% sont infirmières, aides-soignantes,
  • Près de 80% ont une expérience de plus de 3 ans.

Où vivent-ils ?

Les appels proviennent des zones géographiques suivantes : Île-de-France (31%), Auvergne-Rhône-Alpes (12%), Grand-Est (10%), Occitanie (8%), Nouvelle Aquitaine (6%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (6%), Hauts-de-France (5%), Bretagne (5%), Pays de la Loire (4%) et Bourgogne-Franche-Comté (4%).

Quels sujets ont-ils abordé ?

Plus de 35% font part de leur anxiété ou angoisse,
Près de 12% ont des problèmes d’organisation de travail,
Près de 13% doivent faire face à un épuisement professionnel.

Bon à savoir

Bon à savoir :

L’association SPS a été reconnue d’intérêt général en décembre 2019 et référencée en mai 2020 par la Haute Autorité de Santé et le Ministère des Solidarités et de la Santé.

Top