Le Ségur veut stimuler les carrières hospitalo-universitaires


C’est l’une des promesses du Ségur : renforcer l’attractivité des carrières hospitalo-universitaires. Alors que la profession accuse une baisse régulière de ses effectifs, quelles sont les mesures attendues ?


Répondent-elles aux attentes de la profession ? On fait le point !

Rendre plus attractives les carrières hospitalo-universitaires, c’est une nécessité ! Et c’est aussi l’un des objectifs fixés par le Ségur de la Santé. À l’origine de cette ambition, il y a un constat qui ne date pas d’hier… Les carrières hospitalo-universitaires n’ont plus la cote. Depuis 2013, les effectifs ne cessent de fondre : – 7 %, selon le Centre National de Gestion (CNG).

L’anesthésie-réanimation est particulièrement touchée, même si toutes les spécialités le sont.

Alors même que le nombre d’étudiants en médecine a doublé depuis 20 ans. Il y a donc urgence à agir. Les raisons de la perte d’attractivité des carrières hospitalo-universitaires sont multiples et la question de la valorisation du métier est au cœur de ce phénomène.

Depuis des années, les HU demandent que leur échelle indiciaire évolue, que leur temps d’enseignement et de recherche soit mieux pris en compte, que leur régime se cale sur celui des hospitaliers… Des vœux qui sont restés lettre morte jusqu’ici. Pourtant, l’enjeu est fort : avec moins d’effectifs, les HU craignent à terme de ne plus pouvoir assumer leur triple mission – soins, enseignement, recherche – ou encore ne plus pouvoir assurer certaines formations. Avec à la clé, une perte de leadership français dans certains domaines de la santé.

REVALORISER LES SALAIRES

C’est dans ce contexte que le Ségur doit conduire à des propositions visant, justement, à répondre à ces demandes. La première, et l’une des plus attendues, concerne la rémunération. Les grilles des émoluments hospitaliers n’ont pas évolué depuis des années et l’attente de la profession est très forte. D’autant plus que le Ségur a revu à la hausse les grilles des praticiens hospitaliers en début et en fin de carrière.

Les négociations sont en cours entre le gouvernement et les syndicats de praticiens hospitalo-universitaires. Plusieurs pistes sont à l’étude : la suppression d’un ou plusieurs échelons en début de carrière, la création d’échelons en fin de carrière, ou encore une augmentation du dernier échelon… Les syndicats, eux, réclament une refonte complète de la grille des HU, avec une grille unique hospitalière pour les MCU-PH et les PU-PH, qui permettrait de valoriser les jeunes notamment.

UNE PRIME DE RECHERCHE ET D’ENSEIGNEMENT

Le Ségur prévoit par ailleurs une prime de recherche et d’enseignement à destination des hospitalo-universitaires. Il s’agit là de répondre à une inégalité soulignée par les HU. En effet, les universitaires non HU perçoivent la PRES (prime de recherche et d’enseignement supérieur) qui peut s’élever jusqu’à 8 200 € par an alors que les hospitalo-universitaires n’en sont pas pour l’instant bénéficiaires.

Le montant de la prime qui leur sera attribuée est en cours de discussion. Les sommes évoquées sont de l’ordre de 700 euros par an en 2022. Une montée progressive est également prévue, allant jusqu’à 2 400 € en 2027 !

CRÉER DES POSTES

La baisse d’effectifs menace la profession. Pour la juguler, le Ségur prévoit la création de 250 postes d’enseignants universitaires associés et titulaires sur 5 ans.

La stratégie du gouvernement consiste également à intégrer davantage les professions paramédicales dans le champ de l’enseignement. Pour cela, ils prévoient des recrutements d’enseignants-universitaires. Dans cette même optique, le gouvernement s’est engagé en faveur de l’augmentation des effectifs paramédicaux. 2000 places supplémentaires en Instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi) ont été annoncées dès septembre 2020. Les entrées en formation d’aides-soignants seront doublées d’ici 2025.

UN RÉGIME DE RETRAITE PLUS JUSTE

Au cœur des discussions se trouve un point important. Celui-ci concerne les retraites perçues par les hospitalo-universitaires (consulter l’article dédié aux retraites des HU dans notre guide !) En effet, il existe une certaine anomalie dans le calcul de leur retraite. L’assiette de cotisations sociales ne comprend pas la partie hospitalière. En fait, les HU ne cotisent que sur la partie universitaire de leur rémunération. Aucune cotisation retraite n’est prévue sur leurs émoluments hospitaliers.

Là aussi, les discussions battent leur plein. À suivre !

Si vous souhaitez télécharger le guide sur la thématique Recherche et Enseignement : les pistes du Ségur : Cliquez ici.

Pour consulter tous les articles des guides APPA depuis leur lancement, rendez-vous sur ce lien.

Partenariat avec What’s up doc : découvrez notre nouveau guide à destination des Internes !

Accompagner les internes vers l’autonomie professionnelle, c’est l’objectif que l’APPA s’était fixé en 2018 et qu’elle compte bien poursuivre.

Son partenariat avec What’s up doc a pour vocation de les accompagner dans les débuts de leur activité, en leur transmettant une information de qualité et ciblée sur leur environnement professionnel.

Plusieurs articles sont régulièrement diffusés sur les sites de What’s up doc !

Nous vous invitons à les (re)découvrir :

 Je suis interne

 Je suis jeune médecin

Cette fois, l’APPA se propose au travers d’un nouveau guide d’informer les internes en médecine sur les remplacements et ses modalités. Une façon pour les futurs médecins de s’essayer à un possible exercice futur !

> Je découvre le guide <

Pour rappel, trois guides sont déjà nés de la collaboration entre l’APPA et What’s up doc !

(Re)découvrez-les dès maintenant :

  • Les guides à destination des jeunes médecins

« Comprendre les modalités de la R3C et ses implications pour les choix de spés, d’options, de FST dans la perspective de la carrière qui intéresse à terme. »

« Parcourir l’ensemble des contrats d’exercice hospitalier, leurs avantages et inconvénients immédiats et à terme. »

« Comprendre les dynamiques institutionnelles, les outils de la gouvernance, les interlocuteurs internes et externes à l’hôpital et au GHT (intégrer les notions de responsabilité médicale, les partenaires juridiques/assurantiels). »

Internes et jeunes médecins : deux guides disponibles en ligne !


Quelles sont les principales mesures de la R3C ?
Comment élaborer un projet professionnel précoce et pertinent ?
Quel contrat de travail choisir pour entamer une carrière hospitalière ?
Qui recrute à l’hôpital ?


Internes et jeunes médecins hospitaliers trouveront les réponses à ces questions dans deux web guides publiés par l’APPA, en partenariat avec What’s up doc.

Vous pouvez également vous inscrire en ligne ici pour le recevoir directement.

Mise en application depuis septembre 2017, la réforme du troisième cycle marque un changement notable de l’internat.

Son objectif : garantir à tous les étudiants en médecine une formation de haut niveau. Mais également « améliorer la qualité des soins », rappelle le Ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation.

Toutefois, encore faut-il que les internes s’approprient ce nouveau cursus. C’est donc dans une démarche d’information et d’accompagnement que l’Association APPA et What’s up doc ont mis en ligne le guide « Internat, objectifs exercice ».

Via une seconde campagne, s’adressant cette fois-ci aux jeunes médecins qui se destinent à une carrière hospitalière, l’APPA prolonge cet accompagnement au-delà de l’internat.

Un deuxième guide intitulé « Bienvenue dans la jungle hospitalière », également disponible en téléchargement, propose aux ex internes des conseils et informations pratiques pour mieux appréhender leur début d’activité à l’hôpital.

Tout savoir sur la 3RC

Dans le guide « Internat, objectifs exercice », les internes trouveront de judicieux conseils pour faire les bons choix et bien s’orienter. Véritable boussole pour naviguer dans les eaux troubles du troisième cycle, les étudiants en médecine apprendront à construire une formation personnalisée et adaptée à leur projet professionnel. Ils pourront ainsi tirer profit au maximum de la R3C (mobilité, stages, formations spécialisées transversales, options,…).

APPRÉHENDER LA JUNGLE HOSPITALIÈRE

L’APPA a aussi pensé aux jeunes médecins. Dans le web guide « Bienvenue dans la jungle hospitalière », elle leur fournit des informations clés pour débuter une carrière à l’hôpital.

Comment se déroule le recrutement ? Quelle est la meilleure façon de se « vendre » ? Sous quels statuts et contrats un jeune médecin peut-il exercer ? Quid des avantages et des inconvénients de l’intérim ?

A travers des formats aussi intéressants que variés (articles, quiz, podcast, vidéos, …), ce guide est une véritable mine d’informations pour les médecins arrivant sur le marché du travail à l’hôpital. Plus question de se perdre dans la jungle hospitalière en début de carrière !

Top