Gratuité de la pilule contraceptive pour les femmes de moins de 26 ans

Depuis le 1er janvier 2022, la pilule contraceptive est désormais gratuite pour toutes les femmes de moins de 26 ans, sans avance de frais.

Une gratuité qui concernerait 3 millions de femmes.

Jusqu’ici, la contraception était remboursée à 100 % pour les jeunes femmes de moins de 18 ans. Au delà de l’augmentation de l’âge légal, le nouveau dispositif prévoit également la prise en charge d’une consultation chez un médecin ou sage-femme et les examens biologiques potentiels liés à la contraception.

Attention, toutes les pilules ne sont pas concernées.

Quelles sont les contraceptions prises en charge ?

Les pilules de 1ere et 2e génération, les implants hormonaux, les dispositifs intra-utérins (stérilet hormonal et au cuivre), les              diaphragmes et la pilule du lendemain sont désormais pris en charge par l’assurance maladie.

Les pilules de 3e et 4e génération, les patchs hormonaux, les anneaux vaginaux, les capes cervicales, les spermicides et les préservatifs féminins et masculins*, quant à eux, ne le sont pas.

La pilule contraceptive – de moins en moins populaire ?

Même si 8 femmes sur 10 l’ont déjà prise au moins une fois au cours de leur vie, seulement 37 % d’entre elles l’utilisent encore (contre 45 % en 2010, selon l’étude de Santé Public France).

La contrainte liée à la prise de la pilule représente le facteur dissuasif majeur, suivi par les risques qu’elle peut engendrer sur la santé et les effets secondaires provoqués par les hormones.

Il est important de préciser que seulement 44 % des utilisateurs se déclarent entièrement satisfaits de leur pilule.

Ces contraintes pousseraient donc les femmes à se pencher vers des solutions de contraception sans hormones : préservatifs, stérilet au cuivre et diaphragme, par exemple.

Même si cette gratuité soulage de nombreuses personnes et représente une avancée majeure, il reste beaucoup à faire pour         permettre au plus grand nombre de femmes d’accéder à la contraception de façon gratuite.

 

*Deux marques de préservatifs masculins sont prises en charge à hauteur de 60 % (« Eden » et « Sortez couverts »), sur prescription d’un médecin ou d’une sage-femme.