Fonds d’intervention

Le fonds d’intervention APPA

Notre fonds d’intervention est la traduction concrète de l’esprit d’entraide et de soutien que l’APPA place au cœur de ses missions.

Notre Association a toujours fait preuve d’une grande solidarité envers ses adhérents et leurs familles. C’est à ce titre que depuis de nombreuses années, elle alloue une somme importante prise sur ses propres fonds associatifs et réévaluée à chaque Assemblée Générale afin d’apporter une aide financière à ses adhérents.

Notre fonds d’intervention s’adresse prioritairement aux adhérents victimes d’accidents de la vie, de handicap ou de bouleversements familiaux difficiles à assumer financièrement. Ce fonds solidaire peut également intervenir pour des frais importants peu ou pas pris en charge par la Sécurité sociale ou le contrat.

Cette aide est totalement indépendante des contrats prévoyance-santé et peut s’y ajouter.

Chaque situation est examinée individuellement et anonymement par la commission d’attribution, composée de membres du Conseil d’Administration, qui détermine les sommes allouées.
En 2015, l’Association a engagé plus de 59 000 euros pour venir en aide à ses adhérents.

Pour faire appel au Fonds d’Intervention, vous devez adresser un courrier motivant votre demande, accompagné d’un devis ou d’une facture justifiant du montant des dépenses.
Le fonds d’intervention n’intervient pas pour des dépenses inférieures à 150 euros.
 
Commission « Fonds d’Intervention »
APPA
135 boulevard Haussmann – 75008 Paris
Fax : 01.75.44.95.20
Mail : gestionappa@ressources-france.com
(préciser en objet du mail : Fonds d’Intervention APPA)

TÉMOIGNAGE D’UN JEUNE PHARMACIEN, AU CHU DE NÎMES, ADHÉRENT DE L’APPA.

Comment avez-vous connu le fonds d’intervention ?

Depuis quatre ans, je souffre d’une infection dentaire, au niveau de l’os. On a dû me retirer plusieurs dents et quatre opérations sont nécessaires pour les implants. Cela représente un coût très important (4 500 euros), disproportionné avec mes revenus d’interne. Comme la Sécu considère qu’il s’agit d’une intervention « esthétique », elle ne prend en charge que 250 euros. J’ai donc été obligé de faire un crédit bancaire. Adhérent de l’APPA, je connaissais le Fonds, mais je ne pensais pas qu’il pouvait intervenir pour ce type de problème. Ce sont des collègues, dont mon chef de service, qui m’ont conseillé de le solliciter.

Comment avez-vous fait ?

Mes interventions ont été programmées début 2015, pour une première opération en mars. J’ai contacté Ressources, qui m’a répondu très rapidement pour m’expliquer le processus. La prochaine Commission, chargée de l’étudier, était prévue le 27 mai : dès le lendemain, ma conseillère m’a informé que la commission donnait un avis favorable, en couvrant 80 % du reste-à-charge global. Le premier versement est intervenu début juin.

Au-delà du volet financier, que vous a apporté le fonds d’intervention ?

Ces problèmes dentaires correspondent à un épisode douloureux de ma vie, surtout lorsqu’on est interne, au contact quotidien de patients. Au-delà de l’aspect financier, l’APPA m’a vraiment accompagné dans ma démarche, tout en respectant la confidentialité du dossier. J’ai eu le sentiment de ne pas être une « donnée » ; le Fonds d’Intervention est la traduction, selon moi, de la solidarité interprofessionnelle et intergénérationnelle qui prévaut au sein de l’Association. Il me reste une intervention, programmée en décembre. Ces opérations, financées grâce au soutien de l’APPA, me permettent d’être plus serein et plus confiant dans l’exercice de mon métier. Je viens de terminer l’internat et j’espère rester au CHU de Nîmes. Cela s’annonce bien…