Actualité : Janvier 2018

♦ Meilleurs voeux pour cette année 2018.
♦ Lettre de l’APPA n° 88 (Novembre 2017).
♦ Communiqué du SPH (18 Décembre 2017)

……………………………………..

Les membres du bureau, les administrateurs de l’APPA et l’équipe de Bessé-Ressources vous présentent leurs meilleurs voeux pour cette année 2018…

 


Lettre 88 – Novembre 2017

  • Enquête de satisfaction
  • L’APPA vous accompagne pour votre retraite
  • Bientôt les sports d’hiver…
  • Accueil des nouveaux internes
  • Arrêt de travail
  • Le Fonds d’intervention
  • Nouveau numéro de téléphone pour MERCER
  • Vie de l’Association
    Lettre 88 – Novembre 2017 (cliquer ici)

SPH : Le Syndicat des Psychiatres des Hôpitaux

Communiqué du 18 décembre 2017

Le SPH a été reçu aujourd’hui par Madame la Ministre des solidarités et de la santé pour examiner avec d’autres organisations professionnelles et associations d’usagers et de familles, la situation préoccupante de la psychiatrie qui multiplie les alertes.

Dans un climat d’échanges qui se voulait constructif, chacun a pu rendre compte des difficultés de la psychiatrie et de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, confrontées à la croissance de demandes et de missions complexes, avec des moyens toujours plus contraints.

La ministre a assuré les organisations présentes de son intérêt pour la psychiatrie et de sa préoccupation pour la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, au point d’en faire une cause nationale à inscrire à la stratégie nationale de santé.

Elle s’est engagée parmi les mesures à prendre d’urgence, à demander une sanctuarisation des budgets de la psychiatrie. Cet engagement est un premier pas en faveur des soins psychiatriques, qui attendent également des réflexions et actions pour l’évolution des ONDAM et DAF de psychiatrie, à la mesure de l’ampleur d’autres aspects à améliorer : recherche, formation et enseignement, reconnaissance des spécificités de la discipline dans le paysage sanitaire national et des organisations territoriales.

L’annonce d’un programme de prochaines rencontres pour définir les actions à mener, est accueillie avec satisfaction par le SPH, qui attend la traduction rapide sur les territoires de santé mentale de cette attention ministérielle pour la psychiatrie.